De près et personnel avec David Marshall Grant - Pour son anniversaire!

114555677.jpg

Par Neil Woulfe
Directeur des actualités radar

Vous le connaissez peut-être pour son rôle nominé par Tony dans la pièce révolutionnaire de Broadway Anges en Amérique - ou de ses nombreux rôles invités à la télévision - ou comme Anne HathawayPapa au bon cœur Le diable s'habille en Prada.



David Marshall Grant - un favori de Radar - divertit et émeut le public depuis des décennies, à la fois devant et derrière la caméra.



Ainsi, en l'honneur de son anniversaire le mardi 21 juin, spiceend.com présente le profil de cet acteur / dramaturge / et chef de la télévision aux talents multiples et d'un beau garçon à propos de sa célèbre carrière, de la récente annulation d'ABC Frères soeurs pour lequel il a servi de «Showrunner», et pourquoi il appelle Joie un «changeur de jeu».

Radar: Tout d'abord, joyeux anniversaire! Comment comptez-vous célébrer?



David: En essayant de ne pas y penser.

Radar: Vous avez grandi dans le Connecticut et vos parents étaient tous les deux médecins. Une pression pour suivre leurs traces?

David: Pas du tout. Ils ont toujours soutenu mon jeu d'acteur. Et je suis allé à la Yale School of Drama. Ils pouvaient dire à leurs amis que j'allais à Yale et sauter la partie dramatique s'ils le voulaient.



Radar: Je n’oublierai jamais de voir la production originale de Broadway de Tony Kushner’s Angels in America. C'était vraiment électrisant. Pour votre interprétation de Joe Pitt dans cette production, vous avez reçu une nomination aux Tony Awards en 1994. Comment était cette expérience?

David: Il est impossible de résumer mes sentiments à ce sujet. Ce fut à la fois personnellement et professionnellement une expérience étonnante. La pièce est un chef-d'œuvre et j'en serai toujours reconnaissant d'y avoir participé. Joe Pitt était un homme torturé. Son mauvais comportement découlait d'un besoin très humain de faire ce qu'il fallait. Il était juste entraîné dans différentes directions alors qu'il essayait de comprendre ce que signifiait bien. J'étais en quelque sorte à la fin de mon propre voyage vers l'acceptation de soi quand j'ai eu le rôle, alors je me suis beaucoup identifié à lui. Le casting était hors du paradis et nous avons tous savouré chaque dernière minute de la course.

Radar: Vous êtes également apparu dans la série télévisée ABC trente et quelques dans lequel vous avez joué le personnage gay Russell. En 1989, dans la troisième saison de la série, votre personnage a été montré allongé au lit avec un autre homme. À l'époque, la subtile suggestion de sexe entre deux hommes était révolutionnaire et a déclenché une tempête de feu. Les sponsors ont retiré leurs publicités et l'épisode n'a pas été diffusé pendant les rediffusions d'été. Quelle est votre réaction?

David: Je n’ai pas été surpris, mais je me suis senti assez fier. Cela me choque toujours les préjugés et la haine des gens. J'étais enfermé à l'époque, donc c'était comme si mon enfant gay intérieur était très heureux avec moi.

Radar: Vous êtes ouvertement gay maintenant, mais à tout moment de votre carrière, des personnes proches de vous vous ont-elles conseillé de ne pas sortir - que cela pourrait nuire à votre carrière?

David: Mes amis ont ressenti ma douleur. c'était un choix difficile, cela peut limiter vos choix en tant qu'acteur. Mes agents n'en ont jamais parlé parce que je ne leur avais pas dit que j'étais gay. L'aveugle guide l'aveugle.

Radar: Qui pensez-vous que plus d’acteurs gays ne sortent pas? Puisqu'ils sont aux yeux du public, ont-ils une responsabilité particulière de se manifester et d'être des modèles pour les jeunes LGBT - ou voyez-vous cela uniquement comme une décision personnelle?

David: Ils ne sortent pas parce que c’est toujours un problème pour les acteurs. Vous êtes de type cast dans cette entreprise et sortir peut limiter ce que vous jouez. Je ne pense pas que les acteurs aient la responsabilité d’être des modèles. Si tel était le cas, pourquoi arrêter de sortir? Être un citoyen modèle n’est pas une condition préalable à l’emploi. Et de toute façon, si vous forcez quelqu'un à faire la bonne chose, ce n’est plus la bonne chose. Cela dit, je pense finalement que vous ne pouvez exceller dans rien si vous n’êtes pas honnête sur qui vous êtes. Donc, un acteur gay est un peu entre un rocher et un endroit dur (pardonnez l'expression) J'ai finalement décidé d'être qui j'étais et de laisser tomber les puces où elles le pouvaient. L'ironie est que ma carrière a continué à se développer. Peut-être pas comme je l’attendais, mais c’est la beauté de la vie, vous ne pouvez pas la contrôler complètement. Enfin, les temps changent. Regardez Nell Patrick Harris. Il l'a fait. Il est une star et gay et joue un mec hétéro. La première star de cinéma gay est également au coin de la rue. Si j'étais jeune et sexy, je chercherais à être ce type.

Radar: En plus de jouer, vous avez également occupé le poste de patron du drame d’ABC Brothers & Sisters, à plusieurs reprises en tant que scénariste, rédacteur d’histoires, puis Head Show Runner. Pourquoi avez-vous décidé d'être également derrière la caméra?

David: J'ai commencé à écrire en tant qu'acteur. Vous avez beaucoup de temps à attendre pour trouver un emploi ou dans votre caravane en attendant d'agir. C'était juste une transition organique. Tout ce que j'ai appris en tant qu'acteur, je l'utilise en tant qu'écrivain et producteur.

Radar: Bien qu'il ne soit pas inhabituel pour une émission de télévision d'avoir un seul personnage gay acolyte, Brothers & Sisters avait trois personnages réguliers qui étaient des personnes pleinement formées, dont le couple Kevin et Scotty. La série a-t-elle déjà dû se battre pour garder des scènes intimes entre elles dans la série, ou ABC était-il favorable?

David: ABC devrait obtenir un prix LAMDA. Trente quelque chose, Kev et Scotty. Sans parler de l'oncle Saul et Richard Chamberlain visage. Allez, ABC est le meilleur.

Radar: Vous devez vous sentir très heureux d'être en mesure de présenter à la télévision des personnages gays complexes et pleinement formés.

David: Oui. Comme Harvey Milk dit, sortir est la chose la plus importante que nous puissions faire. Je suis heureux de participer à la sortie de la télévision.

Radar: Quelle est votre opinion sur Joie, qui présente non seulement un personnage gay, mais de jeunes personnages gay? Comme trente et quelques, Est-ce que tu vois Joie aussi révolutionnaire?

David: Joie change la donne. La bataille épique à laquelle nous sommes confrontés en tant que personnes homosexuelles est vraiment menée au lycée. Voir les enfants gays être qui ils sont, sortir avec eux, s’aimer, s’exprimer à cet âge… c’est la chose la plus importante que vous puissiez montrer. Je n'ai jamais eu ça. Pas seulement parce que je ne sais pas chanter, mais à cause de l’époque où j’ai grandi. Au lycée, j’ai appris pour la première fois à cacher qui j’étais. Me détester. Joie Est la réponse.

Radar: Comme la plupart des fans de Brothers & Sisters le savent probablement, le mois dernier, ABC a malheureusement annulé l'émission. Quelle a été la réaction du casting? Avez-vous été surpris ou l'avez-vous vu venir?

David: Nous savions que nous étions sur la bulle. C'était triste d'y mettre fin, mais c'était une longue course.

Radar: Y a-t-il une chance qu'ABC commande un dernier épisode spécial Brothers & Sisters d'une ou deux heures pour que les détails du scénario puissent être résumés?

David: Je ne pense pas. Et j'ai un peu aimé la façon dont ça s'est terminé. Nora est enfin amoureuse, Sarah épouse Luc, Kevin et Scotty ont une famille avec deux enfants, Justin est sur le point de partir, Tommy l'a déjà fait et Kitty est enceinte et amoureuse. Pas mal pour une famille qui a eu sa part de problèmes au cours des cinq dernières années.

Radar: En plus de votre travail à la télévision et sur scène, en 2006, vous avez décroché un rôle dans un film de prune - jouer le père d'Anne Hathaway dans le très drôle The Devil Wears Prada. Cela a dû être très amusant.

David: Totalement.

Radar: J'imagine en tant que «papa honoraire» d'Anne, vous devez avoir été extrêmement fier lorsqu'elle a co-animé les Oscars, faisant d'elle la plus jeune animatrice de l'histoire des Oscars.

David: Elle devait être la plus jeune si elle était ma fille, non?

Radar: Quelle est la prochaine étape pour vous?

David: Je travaille sur Fracasser sur NBC. Nous organisons une comédie musicale à Broadway. Que pourrait vouloir de plus un garçon gay ...

Découvrez les crédits professionnels de David sur IMDB