EXCLUSIF: Une travailleuse de Betty Ford dit que TMZ lui a payé au moins 10 000 $ pour parler de Lindsay Lohan avant son licenciement

Post102201820.jpg

Dawn Holland, la femme alléguant Lindsay Lohan l'a attaquée dans un saccage ivre, a dit spiceend.com exclusivement que TMZ lui a payé au moins 10 000 $ pour une entrevue et des photos de blessures - en concluant l'accord financier alors qu'elle était encore une travailleuse de la santé, en violation de la loi fédérale.

Dans une interview non rémunérée avec spiceend.com, Holland a déclaré avoir conclu un accord avec TMZ, le site Web d'informations sur le divertissement, pour parler d'un incident violent avec l'actrice de 24 ans. Parce qu'elle est une travailleuse de la santé, cet accord pourrait la mettre elle et le site Web en violation des lois HIPAA et les soumettre à des poursuites pénales.



Holland a travaillé comme technicien clinique à la maison sobre traitant Lohan. Elle a déclaré avoir été licenciée après avoir violé la confidentialité des patients en s'adressant à TMZ, comme spiceend.com l'a révélé pour la première fois.



On ne sait pas si elle et / ou TMZ seront poursuivies pénalement.

«Oui madame», a répondu l'ex-membre du personnel de la clinique Betty Ford, quand un journaliste de spiceend.com lui a demandé si elle était payée pour parler de son affrontement avec Lohan aux premières heures du 12 décembre.



'Je ne vais pas dire (combien).'

Mais quand spiceend.com lui a demandé si «c'était quelque part entre 10 000 et 15 000 dollars», Holland a répondu: «Si je vous donne une approximation, alors… eh bien, alors… oui (c'était entre 10 000 et 15 000 dollars).»

L'accord a été conclu avant son congédiement et pendant qu'elle était employée comme travailleuse de la santé.



spiceend.com a également appris que Holland avait posé pour une série de photographies montrant les blessures qu'elle prétend avoir subies par Lohan, y compris une entorse au poignet.

Les images sont actuellement achetées dans les médias du monde entier.

TMZ n'a pas renvoyé les appels à commentaires de spiceend.com.