Chien Le chasseur de primes est `` choqué et navré '' par les abus présumés de son petit-fils

Barbara Chapman Travis Mimms Duane Chapman petit-fils.jpg

Par le personnel radar

Duane Chapman, plus communément appelé Chien le chasseur de primes, est «choqué et navré» à cause de l'abus allégué son petit-fils de neuf ans, Travis Jr. souffert des mains de son père, Travis Mimms Monsieur.



Comme spiceend.com précédemment signalé, Chapman a obtenu la garde de Travis Jr. après qu'une bande sonore choquante ait fait surface, documentant prétendument un passage à tabac sévère de l'enfant par son propre père.



La star de télé-réalité A&E a publié lundi une déclaration détaillant ses sentiments face à l'incident choquant et suppliant Travis Sr. de demander de l'aide pour ses problèmes de colère.

«J'ai été choqué et navré d'entendre les récents rapports d'abus de mon petit-fils par son père, Travis Mimms, Sr. Je sais que Travis Sr. aime son fils, et je sais qu'il est très difficile d'être un parent célibataire à un si jeune âge , mais j'aime mon petit-fils et je ne veux que ce qu'il y a de mieux pour lui », a déclaré Chapman.



«Lors du dernier appel téléphonique que j'ai eu avec ma fille, Barbara Katie, elle m'a dit: 'S'il te plaît, papa, prends soin de Travis Jr. Ne laisse jamais rien lui arriver.'

«Entendre la bande sonore de mon petit-fils maltraité était une torture. Nous espérons tous et prions pour que Travis Sr. puisse élever son fils avec l’amour et le respect qu’il mérite, car il est dans l’intérêt de tous d’avoir une bonne relation père-fils. »

Le magazine Star a obtenu la bande effrayante sur laquelle un homme présumé être Travis Senior au tribunal est entendu crier après un jeune garçon, qui selon des sources est Travis Jr. alors que l'homme le maudit et éclate de colère.



Dans une scène dramatique à la fin du 21 octobre, la police a retiré l'enfant de la garde de son père et l'a remis à Chapman, qui était avec sa femme. Beth et fille Lyssa. Environ sept voitures de police sont descendues sur la résidence des Mimms.

Chapman, star de la série de télé-réalité A&E qui suit ses aventures de chasse aux primes, a déclaré au magazine Star en exclusivité qu'il était profondément attristé par les événements, mais qu'il avait fait ce qu'il fallait.

«Je ne veux pas lui enlever le père de mon petit-fils», a déclaré Chapman Étoile. «Je veux qu'il (Travis Senior) prenne des cours de parentalité. Nous devions sortir Travis (junior) de cette situation.

«J'ai aussi été battu par mon père. Mais nous devons briser ce cycle. »

Sur le son choquant, la voix d’un homme résonne: «Penchez-vous, penchez-vous. Vous savez ce qu'il faut faire.' Cet homme, supposé être Travis Mimms quelques secondes avant de donner des coups à son fils. Deux claques bruyantes se font entendre immédiatement après la malédiction.

L'homme hurle alors: «Bouge, bouge» et on entend un enfant pleurer. Les sources identifient l'enfant comme étant Travis junior.

Alors que les bruits de coups horribles apparents continuent, l'homme crie: «Bouge ta main. DÉPLACEZ-LE! » L'enfant crie: «Plus de papa, s'il vous plaît.» L'enfant peut être entendu pleurer et en détresse à différents moments de l'enregistrement.

La femme du chien, Beth Chapman, a déclaré en exclusivité au magazine Star: «Il s'agit de protéger un petit garçon, pas de blesser son père. Nous faisons ce que nous devons faire. Nous voulons que Travis Senior obtienne de l'aide. »

Étoile magazine auparavant a cassé l'histoire sur spiceend.com que Travis Mimms a obtenu une ordonnance restrictive la semaine dernière contre Dog, sa femme Beth et sa fille Lyssa. Il affirme qu'ils l'ont harcelé, l'accusant de battre son enfant et de le calomnier.

Mais cette frappe préventive est intervenue seulement APRÈS que la police et les services de protection de l'enfance aient été informés des allégations selon lesquelles Travis battait le petit-fils de Dog.

Les statistiques gouvernementales montrent que des plaintes adressées aux agences des services de protection de l'enfance, alléguant que six millions d'enfants ont été maltraités ou négligés, ont été reçues en 2009. «Un quart des réponses du CPS ont déterminé qu'au moins un enfant avait été déclaré victime d'abus et de négligence», selon à un rapport du ministère de la Santé et des Services sociaux.

Contactez les forces de l'ordre locales ou l'agence des services de protection de l'enfance de votre État si vous pensez qu'un enfant est maltraité ou négligé.