9 Anciens membres du culte des célébrités

Celeb Cults Portrait de JoaquinCeleb Cults Joaquin Crédit photo: Hahn Lionel / ABACA USA / INSTARimages.com

Milliers des organisations à travers le monde peuvent être classées comme sectes. Il peut être tentant de supposer que les personnes qui rejoignent une secte ne sont pas «normales», mais en réalité, n'importe qui peut rejoindre une secte - même des personnes célèbres.

PLUS: Keith Raniere et Clare Bronfman Dates de condamnation fixées dans l'affaire NXIVM Sex Cult



Le mot «culte» est utilisé pour décrire toutes sortes d'organisations. Mais selon Le psychiatre de Harvard Robert Jay Lifton, un groupe doit se rencontrer trois critères spécifiques pour être classé comme véritable culte:



PLUS: Trios, fouets et douches froides: le témoignage de NXIVM Sex Cult de Lauren Salzman exposé

  1. Un leader charismatique qui est adoré par ses partisans. Ce leader est généralement vivant, exerce un pouvoir et une autorité absolus sur ses partisans et n'est pas tenu pour responsable de tout acte répréhensible.
  2. Un «processus d'endoctrinement», ou lavage de cerveau, dans lequel les pensées et les croyances des adeptes sont remodelées pour s'adapter à l'état d'esprit de l'organisation. Cela aboutira souvent à ce que les adeptes agissent dans l'intérêt du groupe et du leader, ce qui va à l'encontre de leurs propres intérêts.
  3. Exploitation économique, sexuelle et autre par le chef du groupe et / ou des membres supérieurs du groupe.

Plusieurs célébrités ont grandi dans des endroits comme ceux-ci. D'autres n'ont peut-être pas été élevés dans une secte littérale, mais ont quand même subi de graves abus et un endoctrinement qui les ont affectés pendant des années. D'autres ont grandi dans des circonstances que les gens qualifiaient de «sectes», mais qui n'étaient en réalité que des modes de vie non conventionnels.



Voici 9 célébrités qui ont été membres de sectes à un moment donné de leur vie.

Allison Mack Allison Mack

Crédit photo: Featureflash / Shutterstock

Crédit photo: Featureflash / Shutterstock



Allison Mack

Allison Mack Il s’est fait connaître pour la première fois en 2001 pour avoir joué le rôle de l’amour de Clark Kent, Chloe Sullivan, dans la série WB / CW Smallville. Mais à la fin de 2017, les fans du monde entier étaient choqué d'apprendre que Mack était également un membre clé de NXIVM, (prononcé «Nexium»), un culte sexuel abusif se faisant passer pour un groupe d'entraide.

NXIVM a été fondée en 1998 par Keith Raniere avec Nancy Salzman. Avec une philosophie bricolé ensemble de divers autres programmes d'entraide, croyances religieuses et techniques d'hypnose, NXIVM prétendait «Donnez du pouvoir aux gens et répondez à des questions importantes sur ce que signifie être humain. Les recrues paieraient plus de 7 500 $ pour assister aux séminaires de 12 heures sur le «Programme de réussite des cadres» de NXIVM. Les enquêteurs ont décrit Les opérations commerciales de NXIVM sont essentiellement un système pyramidal.

Mais NXIVM comprenait également un petit sous-groupe ténébreux appelé «DOS» ou Dominus Obsequious Sororium, qui signifie «Master Over Slave Women». Raniere et d’autres membres de NXIVM, y compris Mack, ont utilisé DOS pour recruter des femmes comme esclaves sexuelles personnelles de Raniere. Raniere serait le premier acquérir compromettre des informations sur ses cibles potentielles, qu'il a utilisées pour les faire chanter pour qu'elles rejoignent DOS. Il était interdit aux membres du DOS d'avoir des relations sexuelles avec quelqu'un d'autre que Raniere ou de discuter de leur relation avec Raniere avec quelqu'un d'autre. Ils étaient tenus de suivre un régime hypocalorique parce que Raniere préférait les femmes minces, et Raniere a même organisé des cérémonies dans lesquelles un médecin marquait les membres du DOS avec ses propres initiales.

Mack a été arrêtée en 2018 pour son rôle dans NXIVM. Selon les procureurs, Mack a recruté des femmes pour devenir membres du DOS et a introduit les châtiments corporels comme moyen de contrôle. Elle a plaidé coupable aux accusations de complot en vue de commettre du racket et du racket en 2019. Joaquin Phoenix Joaquin Phoenix

Crédit photo: Hahn Lionel / ABACA USA / INSTARimages.com

Crédit photo: Hahn Lionel / ABACA USA / INSTARimages.com

Joaquin Phoenix

Des années avant de remporter un Oscar pour son interprétation d'un clown fanatique et meurtrier dans le film Joker 2019, Joaquin Phoenix a passé les premières années de sa vie dans un culte religieux. Ses parents, John Lee Bottom et Arlyn Dunetz, se sont mariés en 1969 et ont rejoint peu après la controverse Enfants de Dieu culte. Avec ses frères et sœurs, Summer, Liberty, Rain et feu River, Joaquin et sa famille ont passé une grande partie des années 1970 à voyager à travers l’Amérique du Sud avec Children of God.

Fondée en 1968 par le prédicateur évangélique renégat David Berg, Enfants de Dieu combine les idéaux de «l'amour libre» des années 1960 avec le prosélytisme du message de Jésus-Christ. Les membres vivaient dans des communes pour la plupart isolées et survivaient grâce à l'argent et à la nourriture qu'ils gagnaient en mendiant. À un moment donné, les membres ont atteint 15 000 personnes.

Le bureau du procureur général de New York a d'abord qualifié les enfants de Dieu de culte Rapport de 1974, qui décrit également les pratiques abusives sexuelles de l’Église. Pour stimuler les inscriptions, Berg a développé une tactique qu'il a appelée «pêche flirty» dans laquelle il encourageait les femmes à recruter de nouveaux membres masculins par le biais du sexe. Une des filles de Berg plus tard décrit la pêche coquette comme «prostitution religieuse». Berg a également autorisé et même encouragé ses membres à avoir des relations sexuelles avec des enfants. Berg était accusé d'abuser de jeunes filles, y compris ses filles et petites-filles.

La famille Phoenix est restée dans la secte jusqu'en 1977, quand elle a perdu ses illusions et s'est enfuie. Joaquin n'avait que trois ans. Il a expliqué plus tard qu’il croyait que ses parents n’étaient pas au départ conscients des éléments sombres des Enfants de Dieu. `` Je pense que mes parents pensaient avoir trouvé une communauté qui partageait leurs idéaux '', a-t-il déclaré Divertissement ce soir. «Les sectes se font rarement connaître comme telles. C'est généralement quelqu'un qui dit: «Nous sommes des gens partageant les mêmes idées. C'est une communauté, «mais je pense qu'au moment où mes parents ont réalisé qu'il y avait quelque chose de plus, ils sont sortis. Michelle Pfeiffer

Crédit photo: Tony Forte / Media Punch / INSTARimages.com

Crédit photo: Tony Forte / Media Punch / INSTARimages.com

Michelle Pfeiffer

S'installer à Hollywood pour poursuivre une carrière dans l'industrie du divertissement est intimidant, surtout si vous n'avez pas d'argent ou de réseau de contacts professionnels. De nombreux acteurs et actrices débutants se retrouvent dans une position vulnérable et des organisations ou des individus peuvent profiter de leur innocence. C'est ce qui est arrivé à Michelle Pfeiffer. Avant d'être célèbre, elle s'est enveloppée dans un mouvement appelé «Breatharianism».

Les «Breatharians» croient qu'une personne peut survivre sans nourriture ni eau et vivre simplement de l'air frais et du soleil. La version américaine du mouvement a été fondée au début des années 1980 par un ancien ingénieur du son de Led Zeppelin et Jimi Hendrix nommé Wiley Brooks. Au moins quatre praticiens de respirharianisme est mort. de ces pratiques.

Après avoir déménagé à Los Angeles pour poursuivre sa carrière d'actrice, Michelle Pfeiffer a rencontré un couple qui pratiquait l'haleine. Ils ont proposé de l'accueillir et de la soumettre à un régime extrêmement strict. Pensant que le régime aiderait sa carrière d'actrice, Pfeiffer a accepté. «Ils étaient très contrôlants», Pfeiffer m'a dit. «Je ne vivais pas avec eux, mais j'y étais souvent et ils me disaient toujours que je devais venir plus. J'ai dû payer pour tout le temps que j'ai passé là-bas, donc c'était très épuisant financièrement. Le couple a également dit à Pfeiffer qu'elle ne survivrait pas seule sans leurs conseils.

Ce n'est que lorsque Pfeiffer a rencontré son futur mari, l'acteur Peter Horton, qu'elle a finalement pu s'échapper. Horton recherchait un rôle dans un film sur le leader de la secte coréenne Sun Myung Moon. Tout en aidant Horton dans ses recherches, Pfeiffer s'est finalement rendu compte qu'elle était elle-même dans une secte. Glenn Close

Crédit photo: Hahn Lionel / ABACA / INSTARimages.com

Crédit photo: Hahn Lionel / ABACA / INSTARimages.com

Glenn Close

Glenn Close avait l'un des plus les enfances non conventionnelles d'un Hollywood A-lister. Son père, le Dr William Taliaferro Close, médecin formé à Harvard, a passé une grande partie de son enfance loin de sa famille à travailler au Congo belge. À un moment donné, il était le médecin personnel du dictateur congolais Mobutu Sese Seko. Glenn a passé ses premières années dans la propriété de ses grands-parents dans le Connecticut, mais William a finalement déménagé la famille à Caux, en Suisse, en 1954, où ils vivaient dans un hôtel somptueux appelé The Mountain House.

La Mountain House était également le siège international d'un mouvement religieux appelé Réarmement moral, auquel William avait adhéré. Moral Re-Armament a été fondé en 1938 par un prédicateur évangélique charismatique et violemment anti-intellectuel nommé Frank N.D. Buchman. Buchman et ses partisans étaient des absolutistes moraux qui a cru que les pratiques sexuelles comme la masturbation étaient pécheresses et nécessitaient une purification. À son apogée, il comptait environ 30 000 membres dans le monde.

Close et sa famille ont vécu à The Mountain House pendant deux ans tandis que son père travaillait au Congo. Elle a décrit ses expériences à Le Hollywood Reporter, «En gros, vous n'aviez pas le droit de faire quoi que ce soit, ou vous étiez coupable de tout désir contre nature. Si vous parlez à quelqu'un qui était dans un groupe qui dicte fondamentalement comment vous êtes censé vivre et ce que vous êtes censé dire et ce que vous êtes censé ressentir, du moment où vous avez 7 ans au moment où vous êtes 22, cela a un impact profond sur vous. C'est quelque chose que vous devez [consciemment surmonter] parce que tous vos déclencheurs sont [faux].

Close s'est finalement dégagée du réarmement moral en 1970 à l'âge de 22 ans. Mais il faudrait encore bien des années pour échapper complètement à l'influence de la secte. La famille Arquette

Crédit photo: Featureflash Photo Agency / Shutterstock

Crédit photo: Featureflash Photo Agency / Shutterstock

La famille Arquette

Les Arquettes sont une famille de showbiz qui remonte à quatre générations. Les frères et sœurs Patricia, Rosanna, David, Richmond et Alexis Arquette ont tous suivi les traces de leurs parents et continué à jouer. Au cours des années 1960 et 1970, les parents Lewis et Mardi Arquette ont entrepris un voyage spirituel en essayant divers systèmes de croyances et religions. C'est ainsi que la famille a fini par vivre dans un complexe en Virginie consacré au subudisme.

Le subudisme est un mouvement spirituel fondé en Indonésie dans les années 1920. Son fondateur, Muhammad Subuh Sumohadiwidjojo, revendiqué qu'en marchant seul une nuit, une boule de lumière est entrée dans son corps, qui était en fait la puissance de Dieu. Selon Subuh, il s'est rendu compte plus tard qu'il pouvait transmettre cette force vitale à d'autres individus sans l'affaiblir. Subuh a commencé à attirer un public avec la promesse qu'il pourrait les aider à se réveiller et à trouver une vie plus épanouissante.

En 1969, le mouvement Subud a acheté un ancien camp d'été chrétien à Skymont, en Virginie, pour accueillir son Congrès mondial, et il est ensuite devenu une commune. Au début des années 1970, Lewis Arquette a déménagé sa famille de Los Angeles à Skymont pour vivre dans la commune de Subud. David est né dans la commune en 1971.

Lewis, qui à l'époque avait un rôle récurrent en tant que J.D. Pickett sur The Waltons et est également apparu à Broadway, faisait la navette entre Los Angeles, New York et Virginie. Pendant ce temps, sa famille vivait dans une cabine d'une pièce non chauffée sans eau courante. Alors que les frères et sœurs Arquette rappelles toi la vie commune avec affection, leur vie à la maison était beaucoup plus instable. Les frères et sœurs Arquette décrivent leurs parents comme toxicomanes et abusifs. `` Il y avait beaucoup de drame dans la maison '', Patricia Arquette Raconté ABC News. «Il y avait beaucoup de chaises qui volaient.

`` Beaucoup de trous dans les murs '', Rosanna Arquette ajoutée. «[Ma mère] m'a poignardé au bras avec un couteau. Commotions cérébrales. Juste une terrible violence physique.

La commune s'est finalement effondrée en raison d'un manque de financement et les Arquettes ont commencé un mode de vie plus conventionnel. Rose McGowan

Crédit photo: JStone / Shutterstock

Crédit photo: JStone / Shutterstock

Rose McGowan

Joaquin Phoenix n’est pas le seul acteur bien connu à avoir grandi dans le culte des enfants de Dieu. Rose McGowanLe père de Daniel, a dirigé le chapitre italien des Enfants de Dieu. Sa famille vivait dans une commune en dehors de Florence et elle a passé une grande partie de son enfance à voyager dans divers autres chapitres à travers l'Europe.

Rose se souvient que la vie de la commune portait de nombreuses caractéristiques d'un style de vie cultuel, notamment l'isolement social, le refus des points de vue alternatifs et la liberté limitée. «Vous avez été coupée de votre famille [extérieure]», a-t-elle dit Gens. «Il n'y avait pas de journaux, pas de télévision. Vous étiez dans le noir pour que vous obéissiez.

Le message d'amour libre des Enfants de Dieu s'est traduit par un mode de vie polygame parmi ses membres, souvent aux dépens de ses membres féminins. «Je me souviens avoir regardé comment les hommes étaient avec les femmes, et à un très jeune âge, j'ai décidé que je ne voulais pas être comme ces femmes,» Rose m'a dit. «Ils étaient essentiellement là pour servir les hommes sexuellement - vous étiez autorisé à avoir plus d'une femme.» Daniel McGowan lui-même avait deux conjoints, la mère de Rose, Terry, qui a également donné naissance à ses deux frères et sœurs, Nat et Daisy et à une autre épouse nommée Rebecca.

Le style de vie non conformiste de la secte a attiré Daniel, mais c'est la pratique d'encourager les relations sexuelles avec des enfants qui a incité la famille à quitter. Daniel, qui a dessiné des tracts bibliques illustrés pour le culte, a été demandé pour créer des dessins animés prônant le sexe des enfants, ce qui était la goutte d'eau. Daniel et les enfants se sont échappés au milieu de la nuit en courant dans un champ de maïs et en se cachant dans une ferme. Terry est restée avec Children of God pendant un certain temps jusqu'à ce qu'elle retourne finalement aux États-Unis.

Rose dit qu’elle n’a jamais été abusée sexuellement pendant le temps de la famille avec la secte. Christopher Owens

Crédit photo: Christian Bertrand / Shutterstock

Crédit photo: Christian Bertrand / Shutterstock

Christopher Owens

Des années avant de jouer dans des arènes bondées au sein du duo rock Girls, l'auteur-compositeur-interprète Christopher Owens a également passé une partie de son enfance dans le culte anciennement connu sous le nom d'enfants de Dieu. Au moment de la naissance d’Owens en 1979, la secte n’utilisait plus le nom «Enfants de Dieu». Au milieu du tollé général contre l'inconduite sexuelle du groupe avec des mineurs, Children of God a été aboli en 1978 et renommé «La famille de l'amour» et plus tard «La famille». Malgré le changement de nom, les croyances et les pratiques du groupe sont restées pratiquement les mêmes.

Comme Joaquin Phoenix et Rose McGowan, Owens décrit une enfance d'isolement et d'endoctrinement. `` Imaginez être élevé chez les talibans '', a-t-il déclaré Le gardien. `` Se faire dire à tout le monde dans le monde est mauvais, rejeter la technologie, rejeter la recherche médicale, être dévoué à Dieu et croire que l'Amérique était mauvaise et que la fin du monde approchait: tous les mêmes principes. ''

Owens et sa famille ont vécu un mode de vie nomade pendant son enfance, voyageant d'une commune à l'autre et ne restant que pour de brèves périodes. Son frère de deux ans est mort d'une pneumonie lorsque le culte refusé pour lui donner des soins médicaux, ce qui a poussé son père à partir. Owens restera dans la secte jusqu'à l'âge de 16 ans, date à laquelle il s'est finalement enfui pour vivre avec sa sœur à Amarillo, au Texas. Là, il est devenu l'assistant personnel du milliardaire pétrolier Stanley Marsh III, ce qui lui a donné une stabilité indispensable. Après cela, il a déménagé à San Francisco et a poursuivi sa carrière musicale.

Après la mort du fondateur David Berg en 1994, The Family a continué pour tenter de se distancier de ses activités pédophiles. En 2004, il a une fois de plus changé son nom pour «The Family International», et il continue ses activités à ce jour. Toni Braxton

Crédit photo: Jamie Lamor Thompson / Shutterstock

Crédit photo: Jamie Lamor Thompson / Shutterstock

Toni Braxton

Comme beaucoup de musiciens, l'auteure-compositrice-interprète primée aux Grammy Awards Toni Braxton a commencé par chanter dans la chorale de l'église. Mais comme elle l'a révélé dans ses mémoires de 2014, Unbreak My Heart, l'église était aussi une expérience formatrice de manière négative. Enfant, la famille de Braxton assisté une série d'églises pentecôtistes apostoliques extrémistes.

Peu de temps après la naissance de Braxon en 1967, ses parents - Michael, un pasteur et Evelyn, un pasteur et ancienne chanteuse d'opéra - ont quitté leur foi baptiste et se sont retrouvés dans une église appelée Pilier de la vérité. Bien que Pilier de la vérité ne réponde pas à la définition la plus stricte d'un culte religieux, Braxton décrit son style de vie «sectaire» et répressif. Les femmes étaient obligatoire «couvrir leur nudité» avec des robes et des bas, même en été. Célébrer les vacances était considéré comme impie. Il était interdit aux enfants de faire du patin à roulettes et d'assister à des films et boire était un péché.

«J'ai commencé à relier la religion, Dieu et l'église au jugement, à l'anxiété et à la culpabilité,» Braxton a écrit dans ses mémoires.

Le pilier de la vérité croyait que l'enlèvement pouvait survenir à tout moment et encourageait ainsi tous ses membres à être «sauvés» et à rester obéissants, à travers les baptêmes et le parler en langues. À 8 ans, Braxton a fait semblant de parler en langues pour mieux s'intégrer.

Mais Braxton a également excellé dans la chorale d’enfants de l’église, le Sunshine Band. Elle est devenue connue dans la région pour son incroyable capacité musicale - people décrit elle comme «la fille qui pouvait chanter comme Anita Baker». En 1988, elle a rencontré un jeune producteur de musique nommé Bill Pettaway, qui l'a aidée à enregistrer une cassette de démonstration et à obtenir son premier contrat d'enregistrement. Angel Haze

Crédit photo: ROY J BARON / Shutterstock

Crédit photo: ROY J BARON / Shutterstock

Angel Haze

Le fait qu'Angel Haze ait réussi une carrière réussie est d'autant plus impressionnant que lorsqu'elle était enfant, il lui était interdit d'écouter de la musique. Ce n'était qu'une des restrictions imposées à elle par l'église fondamentaliste dans laquelle elle a grandi, où Haze maintenant décrit comme une secte.

Le père de Haze est mort alors que sa mère était toujours enceinte d'elle. Sa mère alors avec un homme qui était un prophète autoproclamé dans la grande foi apostolique pentecôtiste. Il était également marié et père d'enfants, mais il convaincu La mère de Haze emménagera avec eux.

Haze décrit son passage dans la Grande Foi Apostolique Pentecôtiste comme une oppression implacable. `` Nous vivions tous dans la même communauté, à moins de 10 minutes l'un de l'autre '', a-t-elle déclaré Le gardien. «Tu n'avais pas le droit de parler à qui que ce soit en dehors de ça, tu n'avais pas le droit de porter des bijoux, d'écouter de la musique, de manger certaines choses, de sortir avec des gens… tu n'avais pas le droit de faire à peu près n'importe quoi. L'église était les dimanches, mercredis et vendredis. Quand ils faisaient des réveils, c'était tous les jours. J'avais l'habitude de ramper sous le banc et d'essayer de dormir.

Haze dit également que le «prophète» a encouragé les membres à féconder des filles mineures. Dans sa mixtape de 2012, «Cleanin’ Out My Closet », elle raconte ses propres expériences d’agression sexuelle à 7 ans.

Sa mère a souvent tenté de s'échapper de l'église jusqu'à la quitter définitivement quand Haze avait 14 ans.